L’esprit de débutant

Publié le par SERRE

... Un homme de compréhension est toujours ouvert ; quel que soit le message que vous apportez, il est disponible. Il n’a pas de préjugé et il n’a pas d’orgueil. Un homme d’une telle conscience éclairée que l’est Gasan dit : "Oui, lisez. J’écoute" Il n’y a rien de plus à connaître ! Il connaît l’ultime ; mais cette humilité fait partie de l’illumination. Il est prêt à apprendre. Il sait tout. Il ne reste plus rien à apprendre, mais un homme de compréhension est toujours ouvert.

Dans le Zen, ils ont une expression spéciale à ce sujet. Ils appellent cela "l’esprit de débutant". Ils disent que la personne Zen garde toujours l’esprit d’un débutant, elle ne devient jamais un expert. Elle est toujours au début de tout. Elle reste toujours disciple — même s’il s’agit d’un maître. Il est prêt à apprendre, il n’est pas fermé, il est toujours vulnérable, ouvert. Lorsque vous lui apportez un message, il ne dit pas dès le début : "je sais tout. Je n’ai pas besoin de lire la Bible. Prenez votre Bible et rentrez chez vous." Non. Il dit : "Vous pouvez la lire."


DSC 0145
C’est l’esprit de débutant. Cette expression, "l’esprit de débutant" est d’une grande importance. N’avez-vous pas observé ? Lorsque vous commencez à faire quelque chose, au début, il y a une telle joie. Vous commencez à apprendre à conduire — il y a une telle joie. Mais après un mois d’apprentissage, toute joie disparaît. C’est ennuyeux, c’est juste une routine. Ensuite, vous ne faites que conduite. Vous n’entendez pas le son du ronflement du moteur, vous ne sentez pas l’air qui passe, vous ne voyez pas le fonctionnement rythmique de la voiture. Vous ne voyez rien. Vous ne voyez pas les arbres, les oiseaux et le soleil — rien, plus rien. Au début, pendant quelques jours, c’était une telle lune de miel — une lune de miel avec la voiture.

Il en est ainsi avec toutes nos expériences. Au début, tout semble être si beau ! Vous tombez amoureux d’une femme, et tout est extrêmement beau, incroyable. Après quelques semaines, tout est parti, c’est fini. Vous arrivez à une impasse, vous êtes à la recherche d’une autre femme ou d’un autre homme. Qu’est-ce qui se passe ? Vous perdez l’esprit de débutant.

L’esprit du débutant est un mental innocent, l’esprit du débutant est un mental ignorant. L’esprit de débutant signifie que vous savez que vous ne savez pas. Parce que vous savez que vous ne savez pas, vous êtes prêt à apprendre, vous êtes disponible, ouvert. Arrive quoi que ce soit, vous êtes très curieux de tout connaître, votre attention est appelée par chacun de ces moments — chaque instant vous garde en alerte. Il y a une grande joie.

Bientôt vous devenez un expert. Le jour où vous devenez un expert, la connaissance meurt et les connaissances commencent à être accumulées.

Donc, un véritable homme de connaissance a toujours un "esprit de débutant". Il ne devient jamais un expert, il ne cesse d’apprendre.

Zen: The Path of Paradox, Vol 3 chap 3

Commenter cet article