Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
KARATE DO SHOTOKAI   Tain Tournon yamato kan karaté do shotokai

Le processus de création et de diffusion de l’énergie vitale chez le pratiquant en karaté-do shotokai et dans les Arts Martiaux

20 Février 2010 , Rédigé par SERRE Publié dans #--TEXTE sur L'ENERGIE VITALE dans le karaté-do

L’énergie vitale dans le karaté do shotokai

 

Le processus de création et de diffusion de l’énergie vitale chez le pratiquant en karaté-do shotokai

 

 P4050480

L’énergie vitale est une notion qui semble abstraite car l’énergie ne s’appréhende pas par les cinq sens. Cela ne signifie aucunement qu’elle n’a pas de réalité.

 

Nous échangeons de l’énergie avec notre environnement principalement par la respiration, par la peau et surtout par la respiration pulmonaire. Autrement dit, c'est à l'occasion de l'échange respiratoire que l'énergie vitale est dynamisée au sein de l'organisme du pratiquant.

 

Ne plus échanger d’énergie a pour conséquence directe la mort.

 

Nous parlons ici de l’énergie vitale, c’est-à-dire l’énergie qui « anime » toutes les formes vivantes.

 

Ainsi, cette énergie est produite et dynamisée dans le corps du pratiquant à l’occasion de l’échange respiratoire avec l’extérieur, et entre deux échanges l’énergie circule dans  l’organisme du pratiquant et traverse chaque tissu (c’est une image réductrice ou une caricature, car l’échange est permanent, en dehors de toute notion de temps).

 

 

Nous verrons qu’en fonction de l’état de corps, l’état psychologique et en fonction des postures (dont l’axe des postures..), l’énergie vitale circulera plus ou moins correctement avec des conséquences bénéfiques ou négatives sur la pratique.

 

 

Ce constat nous amène à souligner l’importance du processus de la respiration (par la peau et surtout par les poumons) et les quatre aspects fondamentaux de la pratique que sont :

 

Ø      l’état de corps ou physique (articulations souples et déliées, muscles détendus et disponibles etc.),

 

Ø       l’état psychologique du pratiquant (transparence ou MUSHIN, vigilance ou attention),

 

Ø       La qualité  des postures avec l’axe juste des postures (exemple : axe vertical ou alignement tête bassin etc.) et l’équilibre des postures (dont la juste intensité dans la posture..),

 

Ø       le mouvement (qui n’est autre qu’une succession de postures statiques qui doivent s’enchaîner de manière fluide et cohérente).

 

Bien entendu, chacun des éléments précédents interagit sur les autres.

 

Pour ces raisons, il est très important d’intégrer dans le TAISO (la gymnastique préparatoire) des exercices orientés vers la prise de conscience du souffle, ainsi que du travail de respiration. (Voir article du blog sur la RESPIRATION dans les arts martiaux). En effet, la pleine conscience du flux vitale, la compréhension de son existence, libère un peu plus l’énergie vitale, d’ou l’importance des exercices destinés à  donner corps au souffle dans le TAISO.

 

Ainsi, nous voyons que l’énergie vitale ou le flux vital est étroitement lié au souffle.

 

Pour simplifier, on pourrait scinder en deux étapes le processus de création et de diffusion de l’énergie vitale chez le pratiquant, deux étapes qui n’ont pas réellement de chronologie entre elles :

 

D’une part, à l’inspiration, l’apport et la création d’énergie plein poumon, (A)

 

D’autre part, la diffusion et la circulation de l’énergie dans l’ensemble du corps. (B)

 

Je ne détaillerai pas pour des raisons de simplification l’apport et l’échange d’énergie vitale par la peau (certaines attitudes et certains mouvements favorisent ce processus).

 

Concernant le point (A), nous pouvons citer deux exemples sur l’inspiration :

 

1/ inspiration par le nez, resserrement du plancher pelvien afin de créer et de concentrer l’énergie dans la cage thoracique et en haut de la trachée, avec massage interne de la cage thoracique, entrée de l’oxygène plein poumon.

 

2/inspiration par le nez, sans resserrement, et libre mouvement du diaphragme, qui descend puis remonte librement, respiration ventrale ou abdominale, extension de la cage thoracique plus limitée, et diffusion importante de l’énergie par les organes...

 

Concernant le point (B), le soin porté à l’état de corps, l’état psychologique, la qualité des postures et du mouvement est fondamental à la bonne diffusion de l’énergie vitale dans l’ensemble de l’organisme et du corps du pratiquant de karaté-do.

 

 

Il existe parfois une confusion dans l’esprit de certains, entre la notion d’énergie vitale qui a pour principale source le processus de respiration  et d’autres énergies (l’énergie de mouvement ou de déplacement ou énergie cinétique, l’énergie de rotation etc.) qui cohabitent au sein de l’organisme du pratiquant dans le cadre de la pratique du karaté-do shotokai.

 

Ces autres énergies (de mouvement, de rotation etc.) correspondent à des mouvements d’ensemble du pratiquant, alors que l’énergie vitale est un flux interne (immatériel) au pratiquant, ainsi, même quand le pratiquant est statique ou immobile, l’énergie vitale circule.

 

Une grande harmonie entre ces différentes énergies pourra donner une excellente pratique.

 

Le processus de  mobilisation de l’énergie vitale est important  dans le cadre de la pratique du karaté-do shotokai (exemple, sur l’attaque Oi zuki ou sur tous autres mouvements de défense ou d’attaque), mais mérite un article à lui seul…

 

Gil SERRE

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merci pour vos remarques sur le blog, le prochain article portera sur le KION, et il y a beaucoup à dire sur le sujet !  Consultez le blog régulièrement.

 

Avec mes très amicales salutations

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article