Les 3 niveaux ou étapes fondamentales dans les ARTS MARTIAUX et le KARATE DO

Publié le par SERRE

 

Les 3 niveaux ou étapes fondamentales

 dans les ARTS MARTIAUX et le KARATE DO SHOTOKAI

Ces 3 niveaux procèdent  bien entendu d’une caricature, le niveau 3 étant le plus « élevé » et contenant par conséquent les 2 niveaux précédents. 

 Un pratiquant peut aborder ces 3 étapes transversalement, et non forcément en partant du niveau 1 pour progresser vers le niveau 3.

 

3 niveaux2

 

 

 

NIVEAU 1

 

 

Le niveau 1 tient dans le caractère sportif de la pratique, la mécanique du corps, avec un très faible niveau de spiritualité.

Le niveau 1 correspond au développement d’une excellente condition physique, adaptée à la pratique martiale et à la pratique du karaté-do, et à l’expression de cette bonne santé du corps dans le keiko et la pratique technique elle-même.

NIVEAU 2

 

Le niveau 2, voit un développement de l’aspect spirituel allié à d’importantes capacités physiques.

C’est dans le niveau 2 que le combattant commence à explorer le fonctionnement de son esprit et les mécanismes qui déclenchent la peur, l’angoisse, la souffrance etc.

Le pratiquant de karaté-do découvre le fonctionnement de sa pensée, et par ricochet l’espace qui n’est pas du domaine de la pensée.

Le pratiquant martial découvre que dans le vrai combat, pour la vie, et face à un adversaire rapide, puissant, déterminé… la pensée n’a pas sa place, car la pensée, la réflexion, c’est le « temps », et perdre du temps et ne pas agir instantanément, c’est assurément la mort dans un véritable combat face à un adversaire puissant et rapide.

Nous entrons ainsi dans l’aspect spirituel, et dans l’efficacité destructrice développée par les samouraïs à l’époque féodale dans d’autres lieux.

Dans le combat pour sauver sa vie face à des adversaires chevronnés et déterminés, l’analyse, la réflexion, la pensée n’ont pas leur place, c’est une perte de temps énorme qui donne un avantage certain à l’adversaire. De plus, dès qu’il y a réflexions, idées, et pensées, la crainte ou la peur est au virage, car sans pensée préalable, la peur n’existe pas…

 

La pensée, c’est le temps, et dans le vrai combat, tout est « instantané », et de l’ordre de la sensation, de la perception,  et non de la réflexion ou de l'imagination, sinon c’est la mort.

NIVEAU 3

 

Le niveau 3 contient assurément les 2 étapes précédentes (l’aspect sportif et l’efficacité destructrice), le pratiquant a une très grande connaissance de lui-même, son action réside plus dans la sensation que dans le mental.

Le pratiquant de karaté-do a un corps affiné et entrainé, avec un bon équilibre énergétique YIN et YANG, cela se traduit dans ses déplacements et ses postures par une harmonie GLOBALE. Le pratiquant est très peu dans l’émotion, car son esprit est calme, la pensée ayant sa juste place.

Le pratiquant martial perçoit à chaque instant à travers une grande écoute intérieure, les mouvements dans sa tête (de la pensée, de l’égo …), et dans son corps physique (son état de corps et les flux d’énergie et les échanges entre les zones YIN et YANG du corps).

 

Dans le stade 3, le pratiquant est pacifié, il accède à un espace immense en-dehors de celui de la pensée et de toutes formes de traditions ou de conditionnements, cet espace INFINI lui confère une immense énergie et l’action juste en découle.

Cette action juste n’est pas réfléchie, pensée, n’est pas le résultat d’une analyse de la situation.

 

Peut-être est-ce cela le « MUSHIN » ?

 

Gil SERRE.

 

 

 P4050476

            
 

Commenter cet article